Lac de Sylans
La Nature

Le Lac de Sylans

Site classé depuis 1909, aujourd’hui, paradis des pêcheurs de brochets on y distingue sur ses berges les ruines des anciennes usines des glacières qui commercialisaient la glace extraite du lac jusqu’en 1917 .

La formation du lac

Le lac de Sylans est situé dans une cluse naturelle, c’est-à-dire une vallée creusée par une rivière perpendiculairement à la montagne. Installé en fond de vallée, dans la cluse de Nantua, le lac de Sylans est un lac « accidentel ». Il se serait formé au Moyen-Age, à la suite de l’effondrement d’une portion de la falaise Nord de la cluse de Nantua (moraines glaciaires), qui a comblé en partie la vallée en obstruant l’écoulement des sources de la Doye.

Il est alimenté par le ruisseau de Charix. L’eau du lac s’infiltre de façon souterraine à travers l’éboulis et alimente la source de la Doye. En hautes eaux, il se déverse dans le ruisseau du Comet au nord-ouest.

  • Printemps_Sylans_Glacieres_TourismeHautBugey_copyright_2014-003

L’origine du lac de Sylans

Le brassage des couches géologiques n’a pas permis de dater précisément l’effondrement qui a donné naissance au lac. Une croyance a longtemps fixé la formation du lac de Sylans au début du XVIIe siècle. Cette affirmation est aujourd’hui contestée puisque des sources historiques attestent de son existence dès le XIIe siècle. Ainsi, une bulle du Pape Eugene III confirme les privilèges de l’abbaye de Nantua sur le « lacum Silani » en 1145.

Une eau de grande pureté car peu minéralisée

Filtrée à travers les grands rochers et les sables qui se sont accumulés, les eaux provenant des massifs environnants et qui ressurgissent dans le marais des Neyrolles sont de grande qualité. Les habitants des Neyrolles boivent cette eau naturellement filtrée au robinet et l’usine d’embouteillage Cristaline exploite cette source de la Doye depuis 1977.

  • Visites estivales nocturnes - Sylans - 2014 - Mélanie Chanel (2) - Copie
  • Superficie : 49.7 ha
  • Volume : 4 800 000 m²
  • Longueur : 2 km
  • Largeur : 250 m
  • Altitude : 584 m
  • Profondeur maximale : 22 m

Aujourd’hui

Les eaux du lac se déverse en direction des Neyrolles, s’infiltrant à travers l’éboulement pour ressortir à la source de la Doye. En période sèche, son niveau peut s’abaisser fortement alors qu’en période humide, le passage souterrain permettant d’évacuer les eaux du lac
n’est pas suffisant. Le niveau monte alors jusqu’à ce que le lac se déverse de l’autre côté, en direction de Saint-Germain-deJoux, par le ruisseau du Combet.

Le lac de Sylans et les hommes

En raison d’un climat rigoureux et de sa faible exposition au soleil, les rives du lac de Sylans n’ont jamais retenu l’homme de façon durable, hormis le temps de l’exploitation de la glace. Hier comme aujourd’hui, la seule activité pratiquée sur le lac est la pêche.

  • Visite nocturne des Glacières
    Visite nocturne des Glacières
  • Visites estivales nocturnes - Sylans - 2014 - Mélanie Chanel (17)

Les glacières de Sylans

Côté ouest, se distinguent encore les ruines de l’ancienne usine des glacières, qui commercialisait la glace extraite du lac (jusqu’à 40 cm d’épaisseur de glace) jusqu’en 1917.

Un climat de montagne rigoureux et un faible ensoleillement en hiver ont permis la création de l’une des plus grandes exploitations de glace naturelle. En 1864, Joachim Moinat, propriétaire du Café du Paradis à Nantua eut l’idée d’utiliser la glace du lac de Sylans pour rafraîchir les boissons de ses clients. L’extraction de la glace se fait de façon artisanale jusqu’à la cession de l’affaire aux Glacières de Paris en 1885 ; les bâtiments en pierre succèdent aux bâtiments en bois. L’entreprise connaît alors son âge d’or jusqu’en 1914 grâce au transport ferroviaire qui exporte la glace vers Lyon, Paris, Marseille et même Alger ! En 1924, terrains et bâtiments sont rendus aux communes à échéance du bail.

Les poissons du lac

  • HautBugey_PecheurSylans_MC_009
  • HautBugey_PecheurSylans_MC_007

Le lac de Sylans est un site naturel classé. Ses eaux sont d’une grande pureté car elles sont peu minéralisées, ce qui explique la qualité de la glace produite en ce lieu. Très claires, voire cristalines suivant les saisons, ses eaux se tiennent parfois de vert. Plan d’eau de seconde catégorie, le lac de Sylans est très prisé par les pécheurs en raison de l’abondance de brochets, corégones, carpes et brèmes. Il est réputé pour ses énormes brochets. La pêche s’effectue suivant les conditions définies par un arrêté préfectoral annuel.

De 2ème catégorie et de domaine public, si vous ne possédez aucune carte de pêche, le point de vente le plus proche est le Relais des Mousquetaires aux Neyrolles (tél 04 74 75 15 29).

Bon plan 

Possibilité de pêcher la carpe de nuit au lieu-dit « la glacière » 

Informations

Office de Tourisme Haut-Bugey
Espace Trois Lacs 14 rue du docteur Mercier – 01130 NANTUA
Tél. +33 (0)4 74 12 11 57

En vidéo

Pour se repérer

Partager sur