Visite guidée en Langue des Signes (LSF)
Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Ain
3 montée de l'Abbaye
01130 Nantua
  • Ajouter aux favoris
Agenda

Visite guidée en Langue des Signes (LSF)

Dispositions spéciales COVID 19

Port du masque obligatoire dans le musée. Mise à disposition de gel hydroalcoolique. Désinfection des espaces muséographiques.

Découvrez l'exposition temporaire "Prisonniers de guerre" en visite guidée en Langue des Signes (LSF).
  • Ajouter aux favoris

Description

Depuis le 25 octobre 2019, le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain est labellisé Tourisme & Handicap, pour les 4 types de déficience : mentale, auditive, visuelle et motrice.
Le musée propose samedi 9 octobre, à 15h, une visite guidée en LSF (Langue des Signes Française) de l’exposition « Prisonniers de guerre. A l’épreuve de la captivité (1940-1945) ».
Afin de développer l’offre culturelle en direction des publics sourds ou malentendants, un interprète du SILS 01 sera présent au côté du médiateur.
La visite guidée est ouverte à tous les publics malentendants ou non.

Pensez à réserver votre billet au 04 74 75 07 50.
Sur réservation, nombre de places limité.
L’entrée du musée est comprise avec l’achat du billet pour la visite guidée.
Pass sanitaire obligatoire.

Prisonniers de guerre
A l’épreuve de la captivité (1940-1945)
7000 soldats originaires de l’Ain ont été faits prisonniers durant l’été 1940 et ont vécu la captivité pour la très large majorité loin des leurs jusqu’à l’été 1945. L’exposition présente le quotidien de ces victimes détenues dans les Stalags ou Oflags pour les officiers, absentes comme ailleurs en France de la mémoire collective, la captivité ayant longtemps été associée dans les esprits à la défaite. L’exposition aborde le vécu des prisonniers dans sa diversité, en fonction des kommandos de travail en Allemagne d’affectation, de l’évolution du conflit : vie dans les camps, organisation, solidarités, activités culturelles et loisirs… pour tenter de rompre la solitude, mais aussi privations et punitions. Elle évoque aussi les liens familiaux entretenus avec le captif par le biais d’envoi de colis et de correspondances, mais aussi les difficultés de vie des familles consécutives à l’absence des hommes. Elle met en lumière par ailleurs l’instrumentalisation faite par le régime de Vichy à travers notamment la Relève au printemps 1942.
En lien avec l’exposition, des parcours de prisonniers de guerre ponctuent le parcours permanent du musée. Originaires de l’Ain et/ou aux destins liés à l’histoire des maquis de l’Ain, hommes de troupes ou officiers, demeurés en captivité durant cinq ans, évadés des camps ayant réussi après un long périple et souvent plusieurs tentatives à rejoindre la Résistance, ou moins chanceux, repris et dirigés vers le camp disciplinaire de Rawa Ruska, les parcours dévoilés donnent à voir la complexité et diversité des destinées et histoires des captifs.

Thèmes

  • themes

Catégories

  • Visite guidée et/ou commentée

Langues

  • Français

Ouverture

Samedi 9 octobre 2021 de 15h à 16h30.

Tarifs

Plein tarif : 9 €, Tarif réduit : 3 € (sur présentation de la carte d'invalidité), Enfant (6-18 ans) : 2 €.

Partager sur